The Clarisse Sisters

Nouveautés

ERNEST – cadeau de Noël et clin d’œil du destin!

En ce soir du 25 Décembre 2017, nous souhaitons vous raconter une belle histoire. Un conte de Noël!

Comme nous vous l’indiquions sur notre site il y a un an, nous avons finalisé la sortie du 2 titres en faveur de l’Atelier MO’ZAR. Le second titre a été composé gracieusement par Bluey (Jean-Paul MAUNICK), leader du groupe mythique INCOGNITO, afin de nous aider à lever des fonds pour l’école de musique fondée par José THERESE à Roches Bois – PORT LOUIS.

Le premier titre quant à lui a été composé, au piano, par Olivier DAVID, que nous tenons à remercier très chaleureusement au passage pour cette contribution au patrimoine de la musique mauricienne. Nos amis musiciens Momo MANANCOURT (Batterie), Ashley SPEVILLE (Basse) et Samuel LAVAL (Saxophone – celui d’Ernest) sont venus donner corps au Single qui tourne en Radio en cette fin d’année: « ERNEST », en hommage à Ernest WIEHE justement. Nous faisions d’ailleurs le lancement officiel dans le Club du Midi sur RADIO ONE mardi dernier:

Mais là n’est pas le conte de Noël. Ce n’est que le résultat. Flashback…  Comme par magie, en replongeant dans des archives photographiques conservées par MENWAR (qu’il en soit remercié ici), nous nous sommes rappelées d’un concert qui a eu lieu le Mercredi 4 Février 2004 au Constance Le Prince Maurice, un des plus beaux hôtels de l’Ile Maurice. Ce concert peut être considéré comme le plus prestigieux jamais donné à Maurice et ce pour de nombreuses raisons. Artistiquement d’abord par le raffinement de la musique proposée ce soir là, représentant une fusion parfaite des univers musicaux de qualité de l’île Maurice. Symboliquement ensuite, par le plateau regroupant tant d’excellents musiciens et chanteurs, tous Mauriciens. Rétrospectivement enfin, pour avoir été le temps d’un concert magique sous les étoiles entre lagon et piscine, un « who’s who » du Jazz mauricien au sens large…

Et notamment pour nous, THE CLARISSE SISTERS, puisqu’il rassemblait plus de 13 ans en arrière, de nombreuses personnes qui ont beaucoup compté dans notre parcours musical récent. Les photos ci-dessous en attestent avec la présence de MENWAR aux percussions donc, 10 ans avant notre collaboration sur le titre « AYO! », apothéose de notre album, la présence d’Alain GORDON GENTIL dans le public: à l’époque comment aurions nous pu imaginer qu’il nous demanderait de chanter son texte hommage à Ernest WIEHE en Janvier 2016?, l’implication de Belingo FARO aux claviers, pierre-angulaire de notre premier album en 2015, qui fût suppléé sur scène par Noël JEAN, qui décédera quelques jours avant José THERESE en Novembre 2014. Tant de signes du destin… Et le plus important, ce soir de Février 2004, chaud et humide, fut le seul concert où Annick se trouvait sur scène au côté d’Ernest… Comme un clin d’œil, 13 ans après, THE CLARISSE SISTERS reprennent à trois une chanson dédiée à Ernest WIEHE!

Les autres musiciens présents sur scène sont devenus des leaders de la scène jazz mauricienne, comme Steve DEVILLE (Guitare) et Jalil AUCKBARALLY (Batterie), tous deux partis exprimer leur grand talent en Chine ainsi que Clike ARMOOGUM (Basse). De même, on retrouve des piliers de la musique mauricienne actuelle ce soir là avec Kerwin CASTEL (Percussions): Eric TRITON, Mauravann et Curty O’CLOU (Percussions): Lespri Ravann. La grande musique indienne était aussi de la partie ce soir là avec Nishalen MURIDEN (Tablas) et Bala CODIAN (Cythare).

Ce concert faisait suite à 15 jours de répétitions pour la création d’un album concept, TANDELA, fusion electro-ambiant de toutes les musiques de l’Ile Maurice. L’un des musiciens clés de cette aventure fut Ernest WIEHE, justement. Pour illustrer cet article nous avons choisi de présenter une image de la section de cuivres lors de ce concert. Elle est hautement symbolique, tant Ernest joua un rôle majeur (auprès de José THERESE – son élève, lui aussi Saxophoniste) pour instituer cette école de musique. Mais également, puis qu’à ses côtés à la trompette on retrouvait déjà Philippe THOMAS, qui aujourd’hui a repris le flambeau, en tant que professeur de musique, auprès des enfants de MO’ZAR.

Ce concert fut donc un beau clin d’œil du destin rassemblant des gens qui se sont retrouvés 13 ans après pour travailler ensemble, afin d’offrir (ENFIN!) une chanson à Ernest WIEHE (le père du Jazz à Maurice), ainsi qu’un cadeau de Noël musical aux enfants de l’Atelier Mo’zar.

La vente de ce Charity Single – 2 Titres, a pour but de leur permettre d’acheter des instruments en 2018. Les deux chansons ont aussi pour but de leur servir d’inspiration, d’espoir et de force morale, pour avancer dans la vie avec la musique. José et Ernest les guident et les protègent de là haut…

Qu’ils soient tous remerciés: musiciens et entreprises qui ont soutenu notre initiative depuis le début.

JOYEUX NOEL!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *